La grande mère

Tous les êtres sensibles désirent être heureux mais des obstacles et des entraves, extérieurs et intérieurs, les empêchent continuellement d’atteindre le bonheur qu’ils recherchent. Les obstacles extérieurs peuvent provenir d’objets animés, par exemple des personnes malveillantes et des animaux sauvages, ou d’objets inanimés comme les quatre éléments externes qui peuvent être à l’origine de tremblements de terre, d’inondations, d’incendies et d’ouragans. Les obstacles intérieurs proviennent de causes internes à notre corps et à notre esprit. Si les quatre éléments de notre corps sont dans un état d’équilibre harmonieux, notre corps est en bonne santé. Cependant s’ils sont en déséquilibre, notre corps éprouve différentes sortes de maladies et de problèmes. Si notre esprit est envahi de pensées négatives et de perturbations mentales, par exemple l’attachement désirant, la colère et l’ignorance, nous éprouvons alors beaucoup d’effets négatifs et de grandes souffrances. Ces choses nous empêchent d’avoir l’esprit en paix et détruisent également tout le bonheur déjà acquis.

Pour parvenir à un bonheur temporaire à l’intérieur du samsara et pour progresser sans entrave vers le bonheur ultime de la libération et de l’illumination, nous avons besoin d’une méthode spéciale pour écarter et pour surmonter les obstacles de manière générale. La pratique de la Grande Mère consiste à réciter et à contempler le Soutra de l’essence de la sagesse ou Soutra du cœur. On peut s’en servir pour vaincre les obstacles extérieurs et intérieurs, et elle peut être effectuée pour notre propre bien ou celui des autres. La réussite de cette pratique dépend de la force de notre foi.

La pratique est organisée deux fois par mois à 18h. Nous vous invitons à vérifier le calendrier pour connaître les dates de la pratique.

Comments are closed.